Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Climat: le 1er février, débranchons !

Publié le 31 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

 

L'Alliance pour la planète appelle à couper l'électricité durant 5 minutes jeudi 1er février, de 19h55 à 20h

 

Soutenue par plusieurs dizaines d'associations environnementales, l'initiative "5 minutes de répit pour la planète" coincide avec la publication du rapport sur le climat du groupe d'experts de l'Onu réunis à Paris.

 

Selon Les Amis de la Terre, il s'agit d'une action symbolique pour sensibiliser les citoyens à la question du réchauffement climatique.

"Nous avons choisi les lumières pour leur symbolique forte. Ce n'est pas leur faible consommation qui va changer les choses. Ce n'est qu'un signal visible", explique Cyrielle Den Artigh, porte-parole de l'Alliance pour la planète.

"Le but de cette action n’est pas de faire économiser de l’énergie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, les actions doivent être durables, quotidiennes, et concerner tous les postes de consommation d’énergie (voiture, chauffage, ...)", précisent de leur côté Les Amis de la Terre.

Cette action "qui ne prend pas longtemps et ne coûte rien", permet surtout à tous de s’impliquer et de montrer que les citoyens français se sentent concernés par cette question.

L'Alliance pour la Planète, à l'origine de cette opération, regroupe 72 associations environnementales françaises, dont 22 ont décidé de participer activement à cette campagne.

Pourquoi le 1er février ?

La date du 1er février a été choisie à l'occasion de la réunion sur le Climat à Paris des experts de l'Onu (GIEC). "5 minutes pour la planète" veut braquer les projecteurs sur la situation actuelle du climat mondial et rappeler qu’il existe de multiples solutions à mettre en œuvre, tant par les décideurs que par les citoyens.

En outre, une conférence internationale sur l'environnement a lieu dans la capitale les 2 et 3 février à l’initiative de Jacques Chirac, afin de réfléchir notamment à la création de l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement. "Alors que de nombreuses personnalités seront présentes pour l’événement, c’est le moment de créer un vaste mouvement citoyen en France autour de la question du réchauffement climatique", expliquent Les Amis de la Terre.

La Tour Eiffel sera éteinte durant 5 minutes

Les illuminations de la Tour Eiffel, le monument le plus visité au monde, seront interrompues durant cinq minutes jeudi entre 19h55 et 20h, pour participer à  l'opération "5 minutes de répit pour la planète", a fait savoir la Société d'exploitation de la Tour (SETE).

En accord avec la mairie de Paris, la SETE veut ainsi marquer "son engagement en faveur du développement durable et de la préservation de la planète".

Les illuminations décoratives seront éteintes mais l'éclairage de sécurité  (coursives, escaliers, etc) sera maintenu. La SETE affirme avoir passé un contrat "électricité verte" avec EDF et assure que 100% de l'énergie fournie provient des énergies renouvelables.

Consultez le site de l'Alliance pour la planète 

Consultez le site des Amis de la Terre

Consultez le site du GIEC en français

commentaires

ALERTE A LA MAREE NOIRE

Publié le 28 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

 

Les plages des Côtes d'Armor et du Finistère Nord sont souillées depuis vendredi par des galettes de fioul lourd d'origine encore indéterminée, ce qui a provoqué l'ouverture d'une enquête officielle, apprend-on dimanche à la préfecture maritime de Brest.

Un avion des douanes qui a survolé le large samedi soir et dimanche après midi et des navires qui ont exploré les environs n'ont pas repéré de plaques de matière polluante plus importante.

Les galettes de fioul, qui font jusqu'à 50 cm de diamètre, sont souvent agglomérées autour de paquets de biscuits.

Des échantillons ont été confiés pour analyse au Cèdre (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux) de Brest, ce qui permettra de déterminer son origine d'ici lundi. Deux hypothèses sont retenues, a-t-il ajouté.

Les galettes pourraient provenir d'une fuite du porte-conteneurs MSC Napoli, passé au large des côtes bretonnes lorsqu'il était en perdition en mer. Ce porte-conteneurs, abandonné par son équipage le 18 janvier, a été remorqué depuis jusqu'à la côte anglaise du Devon.

Ce scénario n'est pas avéré car l'aspect visqueux et lourd du fioul arrivé sur les plages ne semble pas correspondre aux caractéristiques du fioul du Napoli.

La pollution pourrait aussi provenir d'un "débalastage" sauvage (nettoyage de cuves) d'un autre navire qui aurait profité des difficultés du MSC Napoli pour tenter de passer inaperçu, a dit la préfecture maritime de Brest.

Certains élus des communes maritimes touchées ont demandé l'aide de l'Etat pour le nettoyage des plages.

"Vu l'ampleur des dépôts, on a décidé de fermer toutes les plages, on a interdit l'accès des plages. On a besoin de moyens techniques, j'espère qu'on aura des aides de l'Etat notamment pour le nettoyage des roches et le ramassage", a dit sur France Joël Le Roch, maire de Locquirec (Finistère), dans la baie de Lannion.

commentaires

Café politique à Plouaret

Publié le 27 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Conventions - Projet

commentaires

Show Gars - clip pro sarko !

Publié le 18 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

Téléchargements

Qui sont-ils ?

Des jeunes français qui croient à la personne de Nicolas Sarkozy. Ils pensent qu'il faut savoir discerner les temps et les circonstances et qu'à l'heure actuelle il faut un Nicolas Sarkozy pour diriger la France, l'emmener au delà des clivages actuels.

Ils pensent que le rêve Français est possible comme l'a été autrefois le rêve Américain. Ils pensent "qu'être français est une idéologie, une manière de concevoir le vie et non pas tout simplement être présent sur le territoire".

Ils soutiennent le candidat Nicolas Sarkozy et ils ont tenu à le lui faire savoir ainsi qu'à la France toute entière, et aussi au monde entier qui nous regarde et qui attend de la France, l'exemple à suivre...

commentaires

Premiers jours au QG de campagne

Publié le 17 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

commentaires

Les coulisses du Congrès

Publié le 17 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

commentaires

Ensemble, tout devient possible

Publié le 15 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

commentaires

Discours de Nicolas Sarkozy

Publié le 14 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

Voici les principaux extraits du discours de Nicolas Sarkozy, dimanche après son intronisation officielle comme candidat UMP à la présidentielle : pour lire le discours, cliquez la photo. Pour voir la vidéo, cliquez ici

CANDIDAT 

- "Je ne serai pas que le candidat de l'UMP". "Je dois me tourner vers tous les Français, quels que soient leurs parcours, qu'ils soient de droite ou de gauche, de métropole ou d'outre-mer, qu'ils vivent en France ou à l'étranger, que la France les ait ou non déçus, pourvu qu'ils l'aiment". "Je dois les rassembler, je dois les convaincre qu'ensemble tout deviendra possible!"

PRESIDENT 

- "Je veux être le président d'une France réunie (...) le président qui va remettre la morale au coeur de la politique (...) le président qui s'efforcera de moraliser le capitalisme (...) Je veux une démocratie irréprochable".

SARKOZY PAR LUI-MEME

- "J'ai changé". "J'ai longtemps pensé que la politique n'avait rien à voir avec mes émotions personnelles". "J'ai depuis compris qu'est fort celui qui apparaît dans sa vérité. J'ai compris que l'humanité est une force, pas une faiblesse". "J'ai changé parce que l'élection présidentielle est une épreuve de vérité (...) parce que les épreuves de la vie m'ont changé. On ne peut pas partager la souffrance de celui qui connaît un échec professionnel ou une déchirure personnelle si on n'a pas souffert soi-même. J'ai connu l'échec, et j'ai dû le surmonter". "Il m'est arrivé de douter". "N'est pas courageux celui qui n'a jamais eu peur. Car le courage c'est de surmonter sa peur". Les grands gaullistes "m'ont appris, à moi petit Français au sang mêlé, l'amour de la France et la fierté d'être français. Cet amour n'a jamais faibli et cette fierté ne m'a jamais quitté".

JACQUES CHIRAC

- "Je veux dire mon respect à Jacques Chirac qui en 1975 à Nice m'a offert mon premier discours". "Seul compte l'enthousiasme de cette grande famille (l'UMP, ndlr) qui est la tienne, cher Alain Juppé. Sans toi et sans la victoire de Jacques Chirac en 2002, elle n'aurait jamais existé".

IRAK/RELATIONS FRANCE-ETATS-UNIS

- "Je veux être le président d'une France qui ne transigera jamais sur son indépendance ni sur ses valeurs. Je veux rendre hommage à Jacques Chirac, qui a fait honneur à la France quand il s'est opposé à la guerre en Irak, qui était une faute". "Je veux d'une France qui parle toujours à l'Amérique comme une amie, qui lui dit toujours la vérité et qui sait lui dire +non+ quand elle a tort (...), quand elle veut américaniser le monde".

COMMUNAUTARISME

- "Au bout du chemin de la repentance et de la détestation de soi, il y a, ne nous y trompons pas, le communautarisme et la loi des tribus. Je refuse le communautarisme qui réduit l'homme à sa seule identité visible. Je combats la loi des tribus parce que c'est la loi de la force brutale systématique".

TURQUIE

- "Je veux dire que l'Europe doit se doter de frontières, que tous les pays du monde n'ont pas vocation à intégrer l'Europe à commencer par la Turquie qui n'a pas sa place à l'intérieur de l'Union européenne"

MESURES ANNONCEES

- Bouclier fiscal à 50%

- Exonération de charges sociales et d'impôt sur le revenu pour les heures supplémentaires 

- "Résoudre en dix ans la crise du logement en construisant les 700.000 logements qui manquent" 

- Déduire les intérêts de son emprunt du revenu imposable

- Allocation de formation de 300 euros pour les étudiants "qui en ont besoin"

commentaires

Plus de 80 000 personnes au Congrès de l'UMP - rétrospective

Publié le 14 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

 

 

Nicolas Sarkozy - Invité de Claire Chazal au journal de 20h00 de TF1 

- 13h50. Nicolas Sarkozy monte à la tribune. "Aujourd'hui, je le sais, je n'ai pas le droit de vous décevoir, je n'ai pas le droit d'hésiter, je dois gagner". Il plaide pour une "République réelle", qu'il oppose à "l'assistanat généralisé" de la "République virtuelle". Un discours d'un peu plus d'une heure qui marque le point culminant et la conclusion du congrès.

 

 

- Quelques minutes avant 14 heures. Un compte à rebours retentit. Puis, le résultat du vote des militants tombe : 69,06% de participation ; 98,1% de votes Sarkozy parmi les suffrages exprimés. Nicolas Sarkozy est officiellement candidat de l'UMP. 

 

- 13h35. Dernier à s'exprimer avant Nicolas Sarkozy, Alain Juppé plaide pour "un nouveau souffle", qui permettra de "trouver le chemin d'une croissance plus forte, créatrice d'emplois et de pouvoir d'achat". Il prévient : "si nous ne faisons rien, nous allons au suicide collectif" et appelle chacun à s'engager avec Nicolas Sarkozy dans "le combat pour la France". 

 

 

- 13h20. "Je voudrai vous dire quelques mots de quelqu'un que je connais bien et que je soutiens... Pour qu'elle reste dans les Deux-Sèvres", a ironisé Jean-Pierre Raffarin. "Méfiez-vous, elle (Ségolène Royal) a un vrai talent, a poursuivi l'ancien Premier ministre : celui de savoir ce que les Français penseront demain matin." "Avec Nicolas, j'ai confiance."

 

 

 

 

 

- 12h50. "Michèle! Michèle!", ont scandé les militants. Longuement ovationnée, la ministre de la Défense s'en est amusée : "Vous savez, je n'ai qu'un quart d'heure pour vous parler!" Michèle Alliot-Marie a réaffirmé à la tribune son soutien à Nicolas Sarkozy. Un engagement de "femme libre". "Nicolas Sarkozy peut compter sur moi!", a-t-elle conclu.

- 12h35. François Fillon l'assure : "Nicolas Sarkozy est l'homme de la situation". Pourquoi? Parce que "pour la première fois de notre histoire, notre parti sera représenté par un homme qui n'a pas de comptes à régler avec le passé" et qui est "tourné vers l'avenir".

- 12h30. En raccompagnant Dominique de Villepin à sa voiture, Nicolas Sarkozy confie : "Aujourd'hui, je pense surtout à toutes les responsabilités que j'ai sur les épaules et que je dois tout faire pour ne pas décevoir".

- 11h20. Gérard Longuet prend la parole : l'élection présidentielle sera, assure-t-il, le moment de "faire basculer la France", sur le "chemin critique" aujourd'hui, "dans le camp des nations victorieuses".

- 11h12. Pierre Lellouche, député UMP de Paris, se dit "fier d'être là, militant parmi 50.000 militants". Avant de détailler, à son tour, les enjeux internationaux de l'élection présidentielle à venir : "dans 5 ans (...) la voix de la France sera-t-elle encore écoutée ?"

 

- 11h05. A la tribune, les interventions continuent. Michel Barnier, ancien ministre des Affaires étrangères, trace le portrait du "capitaine" qu'il faut à la France. Car "les défis sont là. Dès le 7 mai au matin, il faudra les affronter (...) Notre pays ne peut choisir un président qui se tait ou qui attend".

 

 

 

 

- 11 heures. Nicolas Sarkozy accueille Dominique de Villepin.  Le Premier ministre restera une demi-heure avant de repartir.

 

 

 

- vers 10h30. Nicolas Sarkozy fait une première intervention au congrès, en exhorant les militants à accueillir tous ceux qui viendront en cette journée - une allusion non voilée à Dominique de Villepin. "Nous sommes une grande famille (...) Le sectarisme, c'est pour les autres", lance le président de l'UMP.

 

 

- 10 heures - 11 heures. Premières interventions des figures de l'UMP. Edouard Balladur a pris la parole le premier, pour demander de "tirer les avantages de l'union". Et de mettre en garde : "Nous ne devons pas ménager notre soutien à Nicolas Sarkozy, pour le faire gagner dans trois mois".

- 10 heures : derniers votes. Les adhérents qui n'ont pas apporté par internet leur soutien à Nicolas Sarkozy, seul candidat en lice au sein de l'UMP, peuvent voter sur place, jusqu'à 10 heures. Le résultat du vote, qui s'annonce comme un plébiscite, doit être annoncé à 14 heures, avant le discours de Nicolas Sarkozy.

 

 

- dimanche matin, peu avant 10 heures : ouverture du congrès. Les militants sont sur place, le congrès qui doit voir Nicolas Sarkozy désigné candidat du parti est officiellement lancé.

 

Les militants sont sur place, le congrès qui doit voir Nicolas Sarkozy désigné candidat du parti est officiellement lancé.

 

 

 

 

 

 

commentaires

Participation record des Côtes-d'Armor

Publié le 14 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

75,75 % de participation au vote, les Côtes-d'Armor se distinguent par un taux de participation supérieur au national de plus de six points...
commentaires

MAM N'EST PAS CANDIDATE ET SOUTIENT NICOLAS SARKOZY

Publié le 12 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

PARIS, 12 jan 2007 (AFP) - Alliot-Marie ne sera pas candidate à la présidentielle et soutient Sarkozy

Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, a annoncé vendredi soir sur France 2 qu'elle ne serait pas candidate à l'élection présidentielle de 2007 et qu'elle avait décidé d'apporter son soutien à Nicolas Sarkozy.

"Je m'engage aux côtés de Nicolas Sarkozy, je lui apporte mon soutien. Je veux l'aider à pouvoir rassembler dans notre famille politique et au-delà", a-t-elle dit.

L'ancienne présidente du RPR s'est "réjouie" que le ministre de l'Intérieur ait été "sensible à ses préoccupations" et "ait faites siennes" un certain nombre de ses propositions.

Elle a déclaré vouloir "jouer tout (son) rôle" dans la campagne de M. Sarkozy, qui doit être intronisé dimanche candidat lors d'un congrès de l'UMP à Paris.

Mme Alliot-Marie, qui avait laissé planer le doute sur son éventuelle candidature à l'intérieur puis à l'extérieur de l'UMP, a souligné avoir pris sa décisions face "au risque socialiste et face aussi au risque extrémiste".

"D'un côté, vous avez les socialistes qui parlent de nouveau de nationaliser et d'augmenter les impôts et d'autre part un risque de montée de l'extrémisme qui pose un problème y compris pour le premier tour", a-t-elle fait valoir.

Interrogée sur la campagne de la candidate socialiste Ségolène Royal, elle a lancé: "on n'a aucune idée de ses convictions sinon des contradictions dans ses propos quand elle passe d'un pays à l'autre".

Lire la déclaration de Michèle Alliot-Marie

 

Le soutien de Michèle Alliot-Marie à sa candidature "est une bonne nouvelle pour le rassemblement de notre famille", a affirmé Nicolas Sarkozy, vendredi dans un communiqué.

"Je veux la remercier et lui dire que c'est un facteur d'unité significatif et de dynamisme pour la majorité", a ajouté le candidat à l'élection présidentielle.

Selon lui, la "grande expérience" de Mme Alliot-Marie, "tant dans ses fonctions ministérielles que dans les fonctions politiques éminentes qu'elle a occupées, constitue un atout pour la campagne qui va s'ouvrir et pour l'action que nous entendons mener à l'avenir".

"Tout en demeurant fidèle à ses convictions, Michèle Alliot-Marie a choisi la voie de la clarté, de l'unité et de l'efficacité (...) Je prends pleinement en compte les préoccupations qu'elle a exprimées, notamment sur la poursuite de l'effort pour notre défense nationale, et l'indépendance de la France", a ajouté M. Sarkozy.

"Mon objectif est, plus que jamais, d'additionner les talents et les énergies. Michèle Alliot-Marie prendra ainsi une place de tout premier plan dans cette campagne, comme chacun pourra le constater lors de la présentation de l'organigramme de la campagne".

commentaires

Ouest France 11 et 12 Janvier 2007

Publié le 12 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Presse

commentaires

CONGRES DE L'UMP

Publié le 9 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

 

commentaires

Juppé apporte officiellement son soutien à Sarkozy

Publié le 9 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

 

 

Le maire de Bordeaux Alain Juppé a officiellement apporté son soutien à Nicolas Sarkozy pour la désignation du candidat UMP à l'élection présidentielle, a annoncé mardi l'ancien Premier ministre sur son blog internet. http://www.al1jup.com/ 

"Le choix d'un candidat, c'est le choix d'un projet. C'est aussi le choix d'une personne. Je connais bien Nicolas Sarkozy, depuis longtemps. Je connais ses forces et ses faiblesses, comme il connaît les miennes. J'apprécie sa capacité d'agir", écrit Alain Juppé qui a intitulé son article "Pourquoi je soutiens Nicolas Sarkozy".

"C'est un atout majeur pour conduire une grande Nation dans un monde turbulent. Il y faut aussi la capacité de rassembler, qui implique le refus de toute forme d'intégrisme, le sens de l'écoute et le respect du point de vue d'autrui. Nicolas Sarkozy veut et peut rassembler", poursuit-il sur son blog. 

 Selon Alain Juppé, le temps du débat interne est "maintenant clos" et seul Jacques Chirac, du fait de sa fonction, ne saurait être tenu par des procédures de parti. S'il choisissait d'être candidat, une situation nouvelle serait alors créée, qu'il appartiendrait à chacun d'analyser".

"Pour l'heure, l'UMP va se prononcer. Pour ma part, et pour les raisons que je viens de dire, j'ai décidé d'apporter mon soutien à Nicolas Sarkozy", conclut Alain Juppé.

commentaires

Voeux de Jacques Chirac aux forces vives

Publié le 5 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

Mercredi 3 janvier 2007

 

Salut aux drapeau du 3 Janvier

 

 

 

   

Vendredi 5 janvier 2007

 

voir laVidéo des voeux de Jacques Chirac aux forces vives

 

 

 

 

Jeudi 4 janvier 2007- voeux forces vives

 Lire le texte des voeux de Jacques Chirac aux forces vives  

commentaires

Le Télégramme - 2 et 3 Janvier 07

Publié le 3 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans La Circonscription de Guingamp

commentaires

CHOISISSEZ VOTRE CANDIDAT A L'ELECTION PREDIDENTIELLE

Publié le 2 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans UMP Guingamp

Construisons la France d'après

Le vote des adhérents de l'UMP pour exprimer leur soutien à leur candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy, a débuté ce mardi matin et s'achèvera le 14 janvier.
Les quelque 338.000 adhérents de l'UMP voteront par internet. Le résultat du scrutin sera publié lors du congrès du parti, le 14 janvier Porte de Versailles à Paris.

VOTE POUR LE SOUTIEN AU CANDIDAT DE L'UMP A L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2007
Scrutin du mardi 2 janvier 2007 à 8 heures au dimanche 14 janvier 2007 à 10 heures : Cliquez ici pour voter

Si vous êtes adhérent et que vous n'avez pas vos codes pour voter merci d'appeler :
> France Métropolitaine : 0892 889 889 (0,34 euros/min)
> Outre Mer et Etranger : 01 70 95 51 35
du 2 au 13 janvier de 8H à 20h tous les jours


 

commentaires

Voeux de Nicolas Sarkozy

Publié le 2 Janvier 2007 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription dans Présidentielle

LES VOEUX DE NICOLAS SARKOZY

 

 

Cliquez ici pour voir la vidéo

 

commentaires