Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

64e Festival de Cannes : le palmarès

Publié le 23 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Point de Repère

festival_cannes_20111.jpgVoici le palmarès du 64e Festival de Cannes :

 

-          Palme d'or : "L'Arbre de Vie" de l'Américain Terrence Malick

-          Grand prix : "Once upon a time in Anatolia" du Turc Nuri Bilge Ceylan et "Le gamin au vélo" des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne: Ex-aequo

-          Prix d'interprétation féminine : l'Américaine Kirsten Dunst pour "Melancholia"

-          Prix d'interprétation masculine : le Français Jean Dujardin pour "The Artist"

-          Prix de la mise de scène : "Drive" du Danois Nicolas Winding Refn

-          Prix du scénario : l'Israélien Joseph Cedar pour "Footnote"

-          Prix du Jury : "Polisse" de la Française Maïwenn

-          Caméra d'or : "Las acacias" de l'Argentin Pablo Giorgelli

-          Palme d'or du court métrage : "Cross Country" de l'Ukrainienne Maryna Vroda. Mention spéciale pour "Maillot de bain 46" du Belge Wannes Destoop.

commentaires

G8: Deauville, ses grands hôtels, sa plage, ses courses

Publié le 23 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Action présidentielle et gouvernementale

 

G8.jpgStation balnéaire coquette et huppée, Deauville, qui se prépare à accueillir une vingtaine de chefs de l'Etat pour le sommet du G8, est célèbre depuis des décennies pour ses grands hôtels à colombages, sa promenade des planches, en bord de mer et ses courses de chevaux.

Le sommet aura lieu au centre des congrès CID (Centre international de Deauville), à proximité du casino construit en 1912 et de la grande plage bordée des Planches, cette promenade de 623 mètres immortalisée par le réalisateur Claude Lelouch en 1966 dans "Un homme et une femme".

Habillé de grands panneaux bleus pour l'occasion, le bâtiment moderne du CID jouxte les pittoresques cabines de bains aux noms des stars américaines qui ont séjourné à Deauville, de Rita Hayworth à Elizabeth Taylor.

Non loin se trouvent la piscine olympique, le centre de thalassothérapie, les terrains de tennis et le poney club, haut lieu de sociabilisation des touristes aisés qui fréquentent la station. Ces équipements seront fermés pendant le G8, les parasols colorés habituellement plantés sur le sable seront repliés.

Les chefs d'Etat seront hébergés dans les hôtels de luxe du front de mer, dont deux établissements cinq étoiles, le Royal et le Normandy, tous deux propriétés du groupe Barrière.

La renommée de Deauville remonte aux "Années folles", au lendemain de la première guerre mondiale, quand des artistes et des personnalités comme Coco Chanel, Joséphine Baker, Mistinguett s'y donnaient rendez-vous.

La ville est occupée par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale, échappe aux bombardements alliés contrairement au port voisin du Havre et retrouve son faste dans les années 1950.

Depuis 1975, le festival du film américain s'efforce de perpétuer la tradition des visites de stars américaines et françaises.

Avec 18.000 m2 sur trois niveaux, ses deux auditorium et ses 22 salles de commission, le CID n'en est pas à son premier sommet. A un peu plus de deux heures de route de Paris, il a reçu l'an passé le G3 France-Allemagne-Russie, un G27 des ministres de la Défense en 2008 et une réunion des ministres des Finances du G7/G8 en 2003.

Pour le G8, le CID sera protégé par une "zone sanctuarisée" accessible avec un badge pour les habitants autorisés, les délégations et les journalistes accrédités.

Le centre de presse du G8 sera installé sous des tentes à 2 km de là, près de l'hippodrome de Deauville-la Touques, célèbre pour ses prestigieuses courses de plat et ses tournois de polos.

La petite station balnéaire, qui compte 4.000 habitants en hiver et 30.000 en haute saison, a été placée sous haute surveillance ces derniers jours, dans l'effervescence des derniers préparatifs.

commentaires

Les directives du Vatican contre la pédophilie

Publié le 16 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans International

cardinal-William-Lavada.jpgVoici les principaux points de la lettre du cardinal William Lavada aux évêques sur la pédophilie:

 

  • La lettre rappelle des propos du pape Jean Paul II en 2002: +Il n'y a pas de place dans le sacerdoce et dans la vie religieuse pour quiconque pourrait faire du mal aux jeunes+. "Ces paroles rappellent la responsabilité particulière des évêques".
  • "L'abus sexuel de mineurs n'est pas seulement un délit au plan canonique. C'est aussi un crime qui fait l'objet de poursuites au plan civil. Bien que les rapports avec les autorités civiles diffèrent selon les pays, il est cependant important de coopérer avec elles dans le cadre des compétences respectives. On suivra toujours les prescriptions des lois civiles en ce qui concerne le fait de déférer les crimes aux autorités compétentes, sans porter atteinte au for interne sacramentel (NDLR: secret de la confession). Cette coopération ne se limite pas aux seuls cas d'abus commis par les clercs; elle concerne également les cas d'abus impliquant le personnel religieux et laïc qui travaille dans les structures ecclésiastiques".
  • "Un juste discernement de la vocation et une saine formation humaine et spirituelle des candidats" à la prêtrise sont nécessaires. "En particulier, on s'emploiera à faire apprécier aux candidats la valeur de la chasteté et du célibat".
  • "Un soin particulier sera réservé à l'obligation d'échanger des informations sur les candidats au sacerdoce ou à la vie religieuse qui passent d'un séminaire à un autre, entre différents diocèses ou entre les instituts religieux et les diocèses".
  • "L'évêque veillera, avec une attention particulière, à la formation permanente du clergé, surtout au cours des premières années après l'ordination".
  • "On informera les prêtres du dommage causé à la victime d'abus sexuels par un ecclésiastique et de sa responsabilité au plan canonique et civil. On lui enseignera aussi à reconnaître ce qui pourrait être les signes d'abus éventuels commis par quiconque sur des mineurs".
  • "Le clerc accusé bénéficie de la présomption d'innocence jusqu'à preuve du contraire, même si l'évêque peut, par mesure de précaution, limiter l'exercice de son ministère, en attendant de clarifier les accusations dont il est l'objet. Le cas échéant, on fera tout pour réhabiliter la bonne réputation du clerc injustement accusé".
  •  "La personne qui dénonce le délit doit être traitée avec respect".
  • "Les autorités ecclésiastiques doivent s'engager à fournir une assistance spirituelle et psychologique aux victimes. L'enquête sur les accusations doit être menée dans le respect de la sphère privée et de la réputation des personnes".
  • "A moins de graves raisons contraires, le clerc accusé sera informé des accusations dès la phase de l'enquête préliminaire, en lui offrant l'opportunité d'y répondre".
  • "Les directives doivent tenir compte de la législation du pays où se trouve la Conférence épiscopale, en particulier en ce qui concerne l'éventuelle obligation d'informer les autorités civiles".
  • "Lors de toutes les étapes des procédures disciplinaires ou pénales, le clerc accusé devra bénéficier d'un moyen de subsistance digne et équitable".
  • "Est exclu un retour du clerc au ministère public, si ce ministère présente un danger pour les mineurs ou un scandale pour la communauté".
commentaires

Les valeurs de la Confédération: humanisme et défense d'une Europe fédérale

Publié le 13 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Point de Repère

 

Les partis membres de la future Confédération des centres ont placé les valeurs humanistes et la défense d'une Europe fédérale au coeur des principes fondateurs de leur action politique.

La Confédération entend rassembler "les républicains" autour "des valeurs radicales, démocrate-chrétiennes, sociales et écologiques qui ont toutes en commun une même conception de la personne humaine et du rôle du citoyen dans la République", résume "la charte des valeurs" adoptée par des partis fondateurs du rassemblement.

"Notre vision est celle d'un humanisme qui récuse toutes les discriminations, faisant appel à la liberté, l'équité, la responsabilité et la dignité de chacun".

"L'engagement pour une Europe fédérale fait également partie du code philosophique, politique et moral de notre famille politique", précise le texte.

"La laïcité" est également "une valeur essentielle de la République", pour les centristes, qui prônent également "une éthique de la responsabilité enrichie d'une volonté de solidarité".

"Travail", "sécurité", encouragement de l'"initiative", acceptation d'une "concurrence (...) loyale" dans "une économie de marché", sont également valorisés.

Parallèlement, les centristes souhaitent veiller au "maintien de la cohésion sociale", par la promotion d'une "justice sociale", d'une "solidarité" et défendre un "développement durable".

"L'Etat doit tenir tout son rôle mais se doit d'être neutre". La société doit permettre "l'accession à l'égalité des chances", réduire "les inégalités" sociales. Et, seule "la décentralisation permet de concilier proximité, humanité et transparence".

Enfin, pour répondre aux mutations du monde, "le politique doit primer sur les logiques financières" et "l'intérêt général doit toujours l'emporter sur les intérêts particuliers", proclament les centristes qui appellent à refonder "le pacte républicain".

commentaires

Quatre années d'action à la présidence de la République

Publié le 6 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Action présidentielle et gouvernementale

Magazine-de-l-Union---4-ans-d-action.jpg 

Depuis 2007, la France a dû faire face à 5 crises mondiales d’une ampleur inégalée : financière, économique et sociale, monétaire, énergétique, géopolitique. Malgré ce contexte particulièrement difficile, le Président de la République et la majorité ont réagi avec sang froid et courage pour protéger la France et les Français. Nous avons aussi tenu fermement le cap de l’intérêt général pour réaffirmer les valeurs fondamentales de la République, réformer notre pays au service des Français et préparer l’avenir de la France et de nos enfants. Nous pouvons être fiers de notre bilan : la gestion des crises et la capacité à réformer sont la marque des hommes d’Etat et des majorités responsables.

 

Face aux mensonges de l’opposition, nous devons la vérité aux Français sur le bilan de Nicolas Sarkozy et de la Majorité ! Je vous invite à lire et diffuser ce livret autour de vous.

 

Dans les prochaines semaines, nous organiserons aussi des rencontres-débats dans la 4ème circonscription afin que vous puissiez vous exprimer.

commentaires

Décès de Bernard Stasi

Publié le 4 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Point de Repère

Bernard-Stasi.jpgC’est avec une profonde tristesse que Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, a appris la disparition de Bernard Stasi, une figure du centrisme, un parlementaire respecté, un « sage » qui aura marqué l’histoire de la Vème République.

Ministre des Départements et des Territoires d’Outre Mer de 1973 à 1974, député de la Marne de 1968 à 1993, Vice-président de l’Assemblée nationale de 1978 à 1983, Président de la région Champagne-Ardenne de 1981 à 1988, maire d’Epernay de 1970 à 1977 et de 1983 à 2000, député européen de 1984 à 1988, médiateur de la République de 1998 à 2004, Bernard Stasi a été un grand serviteur de l’Etat qui a consacré l’ensemble de sa vie à la France, aux Français et notamment aux habitants de la Marne.

Son engagement politique prenait racine dans des convictions profondément humanistes qui l’ont en particulier mené à lutter contre la peine de mort et à promouvoir le respect de la laïcité. A la demande de Jacques Chirac, il avait rédigé un remarquable rapport sur la laïcité en 2003, qui insistait sur la neutralité de l’Etat et la liberté de conscience, et dont les principes ont largement irrigué la réflexion de l’UMP sur la laïcité et le vivre ensemble.

Jean-François Copé présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à tous ses proches.

commentaires

Mort d'Oussama Ben Laden

Publié le 2 Mai 2011 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans International

 

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, rend hommage à la persévérance des Américains qui, avec la mort de Ben Laden, ont remporté une bataille importante dans la lutte contre le terrorisme.

 

L’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden suite à une opération des commandos américains au Pakistan marque une étape majeure dans la lutte contre le terrorisme.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, Oussama Ben Laden était une figure emblématique du terrorisme, symbole mondial de cette barbarie et sa mort est donc un coup très dur porté au terrorisme.

Pour autant, il n’est pas question de baisser la garde face au terrorisme : très engagée depuis 2001 dans ce combat, la France doit rester déterminée et mobilisée aux côtés de la Communauté internationale.

Jean-François Copé veut aussi exprimer une pensée très forte pour toutes les victimes du terrorisme et leurs familles dans le monde.

Jean-François Copé tient aussi à exprimer sa profonde solidarité avec nos otages et leurs familles : la France et les services français doivent évidemment poursuivre leur mobilisation pour arriver à leur libération.

commentaires