Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Disparition de Charles Pasqua

Publié le 30 Juin 2015 par Nicolas Sarkozy, Président des Républicains dans UMP

Disparition de Charles Pasqua

C'est avec une très grande tristesse et une très vive émotion que je viens d’apprendre la disparition de Charles Pasqua.

Gaulliste, homme d'engagement et de convictions, Charles Pasqua aura marqué de son empreinte la vie politique et publique de la Vème République.

Il était l'incarnation d'une certaine idée de la politique et de la France, faite d’engagement, de courage et de convictions.

Ce soir, la France perd l'un de ses plus grands serviteurs.

Patriote dès son plus jeune âge, il s’engage dans la Résistance à l’âge de 15 ans.

Fidèle à cet engagement, il a été de tous les combats du gaullisme et de tous les partis politiques qui se sont reconnus dans l'action, puis dans l'héritage du général de Gaulle.

Député, puis sénateur et président du conseil général des Hauts de Seine jusqu’en 2004, Charles Pasqua a fortement marqué l’histoire de ce département et l’empreinte de son œuvre est présente partout dans ce département.

Il a ensuite voué son engagement public au service de l’Etat.

Ministre de l’Intérieur en 1986 du gouvernement de Jacques Chirac, puis en 1993 du gouvernement d’Edouard Balladur, son souvenir reste ancré dans la mémoire de la place Beauvau, par son action de modernisation de la police nationale.

Le mot gaullisme lui allait comme une évidence, car Charles Pasqua n’était pas homme à transiger sur ses convictions notamment sur la construction européenne. Homme de combat, il s’était engagé lors du référendum du traité de Maastricht aux côtés de Philippe Séguin contre son adoption.

Nous le savions affecté par la récente disparition de son fils. Il y a encore peu de jours, en dépit de la fatigue et de la maladie, il avait tenu à participer au Congrès fondateur des Républicains, illustrant la vivacité du lien qui l’unissait à notre famille politique.

J'adresse publiquement mes condoléances les plus émues à sa famille et à ceux qui l'ont soutenu et admiré. Je veux leur dire à quel point il aura marqué mon engagement politique.

commentaires

Attentat en Isère

Publié le 26 Juin 2015 par Nicolas Sarkozy - Président des Républicains

La France est une fois de plus meurtrie et endeuillée par l'attentat terroriste perpétré dans les locaux de l’usine chimique de Saint-Quentin Fallavier dans l’Isère.

Le terrorisme a donc une nouvelle fois frappé le territoire national.

Jamais la République ne cédera face à la barbarie terroriste. Nos pensées vont d’abord aux familles, aux proches de la victime et aux blessés.

Par son message, sa mise en scène macabre et sanglante, le ou les auteurs de cet attentat ont déclaré la guerre non seulement à la République et à la démocratie mais à la civilisation. Nous avons le devoir de nous défendre avec la plus grande détermination. C’est le combat de tous les Républicains.

Depuis plusieurs semaines, nous appelons le Gouvernement à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes, dans la continuité des propositions que nous avions formulées.

Nous demandons donc solennellement au Gouvernement de faire toute la lumière sur les circonstances exactes de cette attaque et de tirer impérativement toutes les leçons de ce nouvel attentat, en rehaussant notre niveau de vigilance.

commentaires

Pollution: Jacques Myard s'en prend à Hidalgo

Publié le 2 Juin 2015 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription

Le député des Yvelines Jacques Myard (Les Républicains) a affirmé mardi que les pics de pollution franciliens "résult(aient) d'abord des embouteillages (...) organisés par la Ville de Paris", et invité à cesser de prendre les automobilistes comme "boucs émissaires".

"Les pics de pollution ça résulte d'abord des embouteillages qui sont organisés par la Ville de Paris très souvent, quand elle empêche les automobilistes de circuler correctement avec de multiples chicanes", a affirmé M. Myard sur France bleu 107.1.

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) "porte une sacrée responsabilité. Il y aussi nos chers écolos qui ne veulent pas que les banlieusards viennent à Paris en voiture, ce que je peux comprendre dans un certain nombre de cas quand les RER fonctionnent", a-t-il poursuivi.

Pour M. Myard, "les transports franciliens ne sont pas à la hauteur", et "il y a un moment où il faut cesser de prendre l'automobiliste comme le bouc émissaire de tous les problèmes".

"Si ça continue, parce qu'on empêche véritablement tous les banlieusards de venir à Paris, je vais prendre une initiative, je vais interdire à Mme Hidalgo de venir dans les Yvelines !" a lancé M. Myard sous forme de "boutade".

"Ras-le bol, les banlieusards ne sont pas des ennemis pour Paris. S'il y a des gens qui viennent travailler à Paris, et qui justement donnent de la richesse à Paris, il faut encore qu'on ne les maltraite pas à longueur de temps", a-t-il conclu.

commentaires

Les Républicains: NKM reste numéro deux, Woerth chargé du projet

Publié le 2 Juin 2015 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Les Républicains

Nathalie Kosciusko-Morizet reste numéro deux des Républicains

Laurent Wauquiez reste secrétaire général.

L'ancien ministre Eric Woerth s'occupera plus du projet du parti et devient ainsi délégué général au projet. Il sera secondé par la députée Isabelle Le Callennec.

Sébastien Huygue et Lydia Guirous ont été désignés porte-parole.

Luc Chatel et Brice Hortefeux sont nommés Conseillers politique

commentaires

Des éleveurs en colère interpellent Le Foll lors d'une visite dans le Finistère

Publié le 1 Juin 2015 par Philippe LE ROUX - Délégué de Circonscription dans Le reniement - c'est maintenant !

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, en visite lundi dans le Finistère, a été accueilli à son arrivée au siège du volailler Doux à Châteaulin par des éleveurs en colère, venus avec une trentaine de tracteurs protester contre les prix d'achat de la viande pratiqués par la grande distribution.

Des éleveurs avaient déjà accueilli le ministre à son arrivée un peu plus tôt à l'aéroport de Quimper, sans incident particulier.

"J'aurai des annonces à faire" le 12 juin à Ploërmel (Morbihan) à l'assemblée générale de la Fédération nationale porcine (FNP), "si d'ici là il n'y a pas des choses qui sont faites", a assuré M. Le Foll à la trentaine d'éleveurs venus dénoncer les prix d'achats pratiqués par la grande distribution devant le groupe Doux, à l'appel de la FDSEA et des JA du Finistère.

"Le ministre a des responsabilités là-dessus, bien sûr, mais en même temps malheureusement pour moi, peut-être heureusement aussi, ce n'est pas moi qui décide de tout", a-t-il ajouté avant de repartir pour assister à une table ronde entre éleveurs, élus, représentants syndicaux et dirigeants du groupe Doux, en pleine renaissance trois ans après avoir échappé à un dépôt de bilan.

M. Le Foll a ensuite déjeuné avec des éleveurs à Châteaulin avant d'être à nouveau pris à partie par d’autres mécontents d'entre eux qui l'attendaient à l'extérieur: "On est tous en train de crever dans les fermes!" s'est exclamé un éleveur. "On est là pour vous aider", lui a répondu M. Le Foll au cours d'un échange tendu.

Le 12 juin, "il ferait des annonces, mais on lui a dit que c'était trop tard", a indiqué à la presse Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère au terme du déjeuner, réclamant de manière "urgente" une hausse du prix du kilo de porc de 20 centimes.

M. Le Foll devait rencontrer dans l'après-midi à Morlaix des représentants de l'autre volailler finistérien Tilly-Sabco, en proie à de graves difficultés il y a encore quelques mois. Là aussi, des agriculteurs en colère venus avec leurs tracteurs attendaient le ministre de pied ferme.

Plusieurs plate-formes logistiques de la grande distribution ont été bloquées la semaine dernière en Bretagne par des éleveurs en colère.

commentaires