Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Les droits du CD de Carla Bruni pour la Fondation de France

Publié le 21 Décembre 2008 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription in Point de Repère

Carla Bruni, hier, lors de la remise de chèques au président de la Fondation, à Paris.
Carla Bruni, hier, lors de la remise de chèques au président de la Fondation, à Paris. Crédits photo : Le Figaro

L'épouse du chef de l'État donne 238 000 euros à trois associations œuvrant pour l'enfance en difficulté.
Elle avait fait savoir depuis des semaines qu'elle céderait les droits d'interprète de son dernier album, Comme si de rien n'était, double disque d'or et disque de platine, à des associations caritatives. Restait à savoir lesquelles. La première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy, a désormais choisi. L'intégralité de ses royalties servira à soutenir trois associations dépendant de la Fondation de France et agissant en faveur de l'enfance vulnérable : deux en Haïti et une en France. L'association des Amis des Salésiennes missionnaires vise à réhabiliter l'école St-Jean-l'Évangéliste, aux Gonaïves, en Haïti, dévastée par le passage de quatre cyclones fin août et début septembre. Lui seront attribués 82 000 euros. Le centre d'éducation Timkatec se voit allouer, quant à lui, 78 000 euros pour prendre en charge les enfants vivant dans les rues de Port-au-Prince, sa vocation depuis 12 ans. Enfin, l'épouse du président a signé un chèque de 78 000 euros à l'attention de L'enfant@l'hôpital, qui permet aux enfants malades de poursuivre leur vie scolaire et de maintenir leurs relations avec le monde extérieur pendant leur hospitalisation, grâce au multimédia. Ces trois parrainages devraient se poursuivre jusqu'en 2011.
« C'est tombé du Ciel ! », répète sœur Alyette Marie sans se remettre de la nouvelle apportée en personne par l'heureuse bienfaitrice. Pour cette religieuse de la congrégation des Salésiennes missionnaires de Marie Immaculée, le Très-Haut a entendu sa supplique pour venir en aide aux sinistrés d'Haïti. Le « miracle » venu de l'Élysée et sobrement habillé de noir sourit. « Je suis très heureuse de donner mon premier chèque de royalties à la fondation et que la musique serve à cela  », commente-t-elle sans plus de détails. Le président de la Fondation de France, Yves Sabouret, se félicite: « C'est un acte de générosité très important, vous êtes un exemple qui nous honore et nous rend heureux », lui a-t-il dit vendredi.
Réputation et transparence
Le choix de Carla Bruni-Sarkozy n'a pas été prédéterminé par des inclinaisons personnelles. C'est la Fondation de France qui a fait une présélection d'associations et qui lui a soumis. « Je me suis tournée vers la Fondation, car son choix d'œuvres est formidable et sa gestion très transparente, explique-t-elle. Sa réputation donne des certitudes et inspire confiance. » Même si elle confie avoir « toujours fait des dons personnels et anonymes », l'investissement dans ces actions prend aujourd'hui pour elle une nouvelle densité. « Avant, je ne faisais que participer, maintenant, grâce à mon mariage et mon statut, je peux initier les choses», s'enthousiasme-t-elle.
Dans l'après-midi, Carla Bruni a également accompagné Nicolas Sarkozy au Centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour visiter les urgences pédiatriques et le service de pédiatrie générale, où l'Elysée a promis aux enfants des cadeaux pour Noël.