Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Marché de la musique en France en 2008: chiffres clés et faits marquants

Publié le 19 Janvier 2009 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription in Point de Repère

Les chiffres clés et les faits marquants du marché de la musique en France en 2008, dévoilés lundi à Cannes au Midem par le Snep, le principal syndicat des producteurs de disques:

 

  • Marché de gros global (livraisons des maisons de disques aux magasins): -15% par rapport à 2007 (606 millions d'euros contre 713). Au sein de ce marché, -19,9% pour les ventes physiques (CD et DVD, 530 M euros) et +49,9% pour les ventes numériques (internet et téléphonie mobile, 76 M euros).
  • Sur les 76 millions d'euros des ventes numériques, 24 millions (32%) proviennent du téléchargement à l'acte sur internet, 35 millions (46%) du téléchargement sur téléphones mobiles et 17 millions (22%) des formules d'abonnement ou d'écoute gratuite financée par la publicité (streaming).
    C'est ce dernier modèle qui a entraîné la hausse de 49,9% du chiffre d'affaires des ventes numériques, puisque les revenus issus des abonnements et du streaming ne représentaient que 500.000 euros en 2007.
  • Par répertoire, c'est la musique classique qui a le plus souffert en 2008, puisque ses ventes ont baissé de 24%. Celles de la variété francophone ont chuté de 21% et celle de la variété internationale de 16%.
  • Par format, c'est le single qui a le plus souffert, avec une baisse de 47% en 2008, contre 46% pour les DVD musicaux et 16% pour les albums.
  • De 2002 à 2008, le marché de gros global de la musique a perdu plus de la moitié de sa valeur, passant de 1,3 milliard à 606 millions d'euros. Inexistant en 2002, le marché numérique représente aujourd'hui 76 millions d'euros, tandis que dans le même temps, le marché physique a chuté de 772 millions et perdu 60% de sa valeur.
  • En 2008, 69 nouveaux contrats d'artistes ont été signés par les majors du disque (Universal, Sony Music, EMI et Warner) tandis que 84 contrats ont été rendus, soit un solde négatif de 15.
  • Le marché de détail de la musique (vente aux consommateurs) est passé sous la barre symbolique du milliard d'euros en 2008, avec 983 millions d'euros (-15%). Au sein de ce total, les ventes physiques ont baissé de 16,5% (941 millions) et les ventes numériques ont augmenté de 44,3% (42 millions). Les chiffres de détail ne sont cependant pas exhaustifs car ils ne prennent pas en compte la téléphonie mobile.
  • Selon le Snep, les grandes surfaces alimentaires se désengagent de la vente de musique: leur part de marché représentait 34% en 2008, contre 40% en 2007, 46% en 2005 et 49% en 2003.