Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Sécurité: Alliot-Marie détaille sa future loi d'orientation

Publié le 20 Janvier 2009 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription in Action présidentielle et gouvernementale

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a détaillé lundi le contenu de sa future loi d'orientation et de programmation de sécurité (LOPSI) dont le président de la République Nicolas Sarkozy a rappelé "l'urgence" mercredi.

Diverses mesures financières -"plus d'un milliard d'euros", a précisé la ministre-, juridiques et de redéploiement caractériseront cette LOPSI, portant sur cinq ans.

Mesures financières:

-          555 millions pour les nouvelles technologies (lecture automatisée des plaques d'immatriculation, modernisation des fichiers d'empreintes génétiques et digitales, enregistrement des gardes à vue, vidéo protection).

-          140 millions d'euros pour moderniser le parc automobile, l'armement et la protection.

-          250 millions d'euros pour l'immobilier de la police et de la gendarmerie.

 

Mesures juridiques:

-          Assouplissements juridiques pour la mise en œuvre de certaines technologies (vidéo protection, alimentation des fichiers génétiques et des auteurs d'infractions sexuelles).

-          Renforcement des sanctions contre la violence dans les stades (interdiction administrative portée de 3 à 6 mois, voire à 1 an si récidive).

-          Création du délit d'usurpation d'identité sur internet.

-          Encadrement des activités de renseignement en matière d'intelligence économique.

 

  Effectifs:

-          Création de 100 unités territoriales de quartier (UteQ) et de 23 compagnies de sécurisation.

 

Sécurité routière:

-          Redéploiement des unités spécialisées de gendarmerie sur le réseau routier secondaire.

-          Répression du trafic de points du permis de conduire.

-          Obligation aux auteurs de conduite en état d'ivresse de ne conduire que des véhicules équipés d'un dispositif antidémarrage.

-          Confiscation obligatoire des véhicules, en cas de récidive, pour les auteurs de grands excès de vitesse, de conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants.