Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Républicains Guingamp

Site de Philippe LE ROUX, ancien Delegue de la quatrieme circonscription des Cotes-d'Armor et Conseiller chargé des grands projets auprès de la Direction de l'UMP

Climat: les principaux points en négociation à Poznan

Publié le 26 Novembre 2008 par Philippe LE ROUX - Délégué de la Circonsription in International

La conférence de Poznan, en Pologne, doit avancer sur quelques points-clé indispensables pour ouvrir la voie à la conclusion du futur accord climatique, en 2009 à Copenhague.

Voici les principaux points qui devraient être débattus du 1er au 12 décembre à Poznan (ouest), sous l'égide des Nations unies (source: ONU, diplomates occidentaux):

 

- Une "vision partagée" sur l'avenir du climat: conformément à la Feuille de route de Bali adoptée l'an passé, pays industrialisés - dont les Etats-Unis restés hors du Protocole de Kyoto - et pays en développement, dont les grandes puissances émergentes, doivent réfléchir sur leurs engagements "différenciés" de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050.

Le sujet fera l'objet d'une table-ronde ministérielle le 11 décembre.

L'ONU réclame aussi un objectif à moyen terme (horizon 2020) et espère une "percée" sur les fourchettes de réduction d'émissions.

 

- La "revue" du Protocole de Kyoto pour l'après-2012: quels seront les nouveaux gaz concernés (six le sont actuellement, dont le CO2 et le méthane), quels secteurs de l'économie, comment faire évoluer le système pour inclure les grands pays émergents (seuls les pays industrialisés sont soumis à des contraintes de réduction).

 

- La lutte contre la déforestation (20% des émissions mondiales): la "REDD" dans le jargon des conférences pour Réduction des émissions dues à la déforestation et de la dégradation des sols, est une revendication appuyée des pays en développement, notamment africains. Reste à trouver comment les dédommager/récompenser de leurs efforts pour préserver leurs forêts, et à mesurer ceux-ci.

 

- Financements: Comment et dans quel but mobiliser l'argent - et les technologies - pour inciter les pays en développement à s'engager davantage.  Les besoins sont considérables, estimés en centaines de milliards de dollars/an pour atténuer le réchauffement et en dizaines de mds/an pour l'adaptation.

Il faudra également faire le tri dans le maquis des différents fonds créés par la Convention de l'ONU sur les changements climatiques et le Protocole de Kyoto, le G8 ou la Banque mondiale et s'assurer qu'ils commencent réellement à fonctionner.